Moteur de recherche :
Ville de Thetford Mines
M'abonner!
Région de Thetford

20 décembre 2011 - Un budget 2012 prudent et responsable

A+ A- Imprimer Référer

La saine gestion de l'administration municipale au cours des dernières années a permis au conseil de ville de Thetford Mines d'adopter un budget 2012 qui prévoit des augmentations de taxes foncières légèrement supérieures à l'inflation, en raison de l'affection d'une somme importante du surplus accumulé. Le compte de taxes moyen augmentera entre 3 et 4,25% selon les différents secteurs de la ville.

« Nous avons à faire face à une augmentation importante au niveau du coût de l'enfouissement de nos déchets à Saint-Étienne-des-Grès (352 000 $), du coût de la collecte de nos déchets (156 000 $) et surtout, de la hausse de nos obligations dans le régime de retraite des employés municipaux », a expliqué le maire de Thetford Mines, en rendant publiques les prévisions budgétaires pour 2012.

Ce n‘est qu'à la fin novembre que l'actuaire du régime de retraite a fait connaître les coûts du régime pour l'an prochain, de l'ordre de 1,688 million $ de plus que ce qui avait été prévu. « J'ai alors mandaté le directeur général, au nom du Conseil, pour trouver la moitié de cette somme à l'intérieur de nos dépenses courantes. Cet exercice a permis de réduire de 700 000 $ nos dépenses », poursuit le maire.

Le Conseil a aussi décidé d'accélérer le rattapage au niveau de la tarification de ses services à la pièce, en décrétant une hausse générale de 10 %, ce qui générera un montant de 200 000 $ selon le principe de l'utilisateur-payeur.

LES CHIFFRES DU BUDGET  2012

Le budget équilibré qui a été adopté prévoit des revenus et dépenses de l'ordre de 37 573 414 $, en hausse de 8,58 % par rapport à celui de l'exercice en cours. Une somme de 1,355 million $ a été affectée à partir du surplus accumulé.

En ce qui a trait au taux de la taxe foncière pour le secteur résidentiel, il s'établira à 1.3986 $ du 100 $ d'évaluation. Il s'agit d'une hausse de 3 % en comparaison à l'an dernier. Le taux de la taxe foncière pour les commerces et industries est amené, quant à lui, à 2,0028 $ du 100 $ d'évaluation, comparativement à 1,9454 $ en 2010. Facturés selon le principe de l'utilisateur-payeur, les tarifs d'aqueduc et d'égout n'ont subi aucune augmentation. Par contre, le tarif de la gestion des ordures a subi une hausse de 25 $ par porte.

Les effets de ces augmentations se traduiront pour la maison unifamiliale de valeur moyenne évaluée à 101 300 $, selon les secteurs de la ville, par des hausses pouvant aller de 49 $ à 72 $.

L'exercice de revue budgétaire des dernières semaines a mené à la révision poste par poste des dépenses, effectuée sur les barèmes suivants : maintien des postes de quincaillerie, petits outils, équipements divers au niveau de 2011, faisant abstraction de l'inflation et de l'augmentation de la taxe de vente provinciale au premier janvier prochain. Nous avons aussi eu l'objectif d'une diminution de 10 % lorsque la dépense est compressible, ou abaissement de la dépense au niveau réel effectué lors des deux derniers budgets. Les services municipaux devront aussi mettre l'emphase sur la gestion des remplacements et du surtemps. Il n'y aura pas de trop petite économie en 2012.

Projets 2012

Du côté des grands et petits projets de l'année qui vient, il y aura poursuite des travaux de réfection des infrastructures du secteur de la côte à Black Lake, pour un montant de 1 400 000 $.  La station d'épuration des eaux usées recevra aussi un investissement d'importance dans la réfection de ses filtres à bande pour un montant de 600 000 $. Ces deux dépenses seront effectuées à même le programme de retour de la taxe d'accise sur l'essence.

Dans le but de maintenir l'état de ses réseaux d'infrastructures, la Ville investira dans son réseau routier, principalement pour la phase 2 de la rue du Golf (320 000 $) et la rue Saint-Alphonse, entre Penhale et Lafontaine, dont les 190 000 $ seront financés par les redevances des carrières et sablières. Un programme spécial de pavage de 150 000 $, la réfection du barrage de L'Étang Madore (120 000 $) et de l'investissement dans l'entretien des chemins de gravier, de divers ponceaux importants, pour un montant supplémentaire de 60 000 $ complètent  le volet voirie du programme d'investissement.

Beaucoup d'efforts seront mis sur le maintien des immeubles municipaux. Un montant de 204 000 $ ira à la toiture de la station d'épuration des eaux usées, un montant de 134 000 $ sera affecté à la toiture et au système de giclage du centre de service Monfette, un autre de 60 000 $ ira à l'amélioration et l'entretien du centre Mario-Gosselin. Plusieurs autres plus petits projets seront réalisés dans les immeubles, pour un montant supplémentaire de 268 000 $.

Compte tenu de la situation financière, la Ville a d'autre part ralenti à son niveau minimum son programme de remplacement de véhicules, et a remis à plus tard ses projets de développement, que ce soit au niveau des infrastructures, domiciliaires ou économiques.

« Nous adoptons ce budget dans un contexte économique fragile, avec la fermeture de la mine Lab Chrysotile et une situation économique incertaine au niveau mondial, ce qui a motivé le conseil à faire preuve de prudence et de responsabilité pour 2012.  Le Conseil de Ville a demandé la réalisation d'une planification financière sur les 5 prochaines années, afin de connaître immédiatement les impacts sur les comptes de taxes des fluctuations à venir au niveau de la masse salariale, notamment au niveau du régime de retraite, de l'eau potable et des projets économiques », précise le maire Berthold. Les décisions concernant les investissements majeurs à réaliser par la Ville seront prises seulement après la réalisation de cette planification.

« Avec la direction générale, j'ai rencontré les présidents de nos syndicats afin de leur faire part de la réalité financière de la Ville, et nous avons convenu de nous revoir en janvier afin de travailler conjointement à une solution à long terme sur la question du régime de retraite ».

En conclusion, le maire de Thetford Mines rappelle que les municipalités du Québec sont à un tournant majeur, et que l'impôt foncier ne suffit plus pour faire face à l'ensemble de leurs responsabilités. « On nous demande de faire du développement économique, du développement social, de protéger l'environnement et d'améliorer nos offres de loisirs, et on doit payer tout ça principalement avec l'impôt foncier, qui a été conçu pour les besoins en infrastructures. On a vu récemment dans les médias que les comptes de taxes municipaux avaient considérablement augmenté partout au Québec. Nous sommes au bout de notre capacité d'agir », déplore le maire.

Dévoilement du budget 2012 lors de la séance d'information Dans l'ordre, de gauche à droite, MM. Sylvain Tremblay, directeur du Service des ressources financières et trésorier à la Ville, Luc Berthold, maire de Thetford Mines, et René Soucy, directeur général, lors de la séance d'information sur le budget 2012 de la Ville. 

- 30 -

Source :

Luc Berthold
Maire de Thetford Mines
l.berthold@ville.thetfordmines.qc.ca
418 335-2981, poste 230

 



Archives

Toutes les archives
Haut de page

Plan du site Crédits Commentaires Confidentialité 418 335-2981 infos@ville.thetfordmines.qc.ca
© 2000-2018     Ville de Thetford Mines     Dernière mise à jour : 19 juillet 2018

Ville de Thetford Mines
144, rue Notre-Dame Ouest, C.P. 489
Thetford Mines (Québec)
G6G 5T3

Imprimé le : Jeudi, 30 Avril, 2009
Téléphone : 418 335-2981
Télécopieur : 418 335-7089
Courriel : infos@ville.thetfordmines.qc.ca
Site Web : www.ville.thetfordmines.qc.ca