Moteur de recherche :
Ville de Thetford Mines
M'abonner!
Région de Thetford

5 août 2014 - Les haldes minières de Thetford Mines vues sous de nouveaux angles

A+ A- Imprimer Référer

La Ville de Thetford Mines vient de mettre en ligne sur son site Web, au www.ville.thetfordmines.qc.ca, une étude étoffée d'étudiants en architecture du paysage de l'Université de Montréal qui présente divers potentiels de conservation et de conversion des haldes minières présentes sur le territoire.

« Quoi faire avec ces haldes qui font partie de notre paysage? Elles sont uniques et c'est à nous de voir les possibilités qui peuvent s'y prêter. Justement, huit étudiants à la maîtrise nous ont présenté au printemps dernier leurs recherches. Ils ont développé des stratégies visant l'intégration régionale de ces paysages post-miniers au niveau social, environnemental et structurel, le tout en considérant le contexte économique et politique », précise monsieur Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines.

Le document intitulé « [RÉ] IMAGINER LE PAYSAGE DES MINES D'AMIANTE » présente un court contexte dans lequel ce projet s'inscrit, tout en exposant diverses analyses et cartes du territoire. Il énonce aussi huit thématiques de stratégies possibles à développer avec les haldes minières, soit le géoparc, la nouvelle nature du Lac Noir, le refuge mellifère, les transmutations, le parc du patrimoine minier, un laboratoire à ciel ouvert, les promenades extrêmes, Thetford Pines et Thetford-Laine.

« Lors de la rencontre avec les étudiants, qui étaient sous la tutelle de madame Paula Meijerink, directrice de l'école de paysage de la faculté de l'aménagement à l'Université de Montréal, il y a eu plusieurs échanges enrichissants qui ont porté sur l'opportunité de la région à se redéfinir et à convertir la « problématique » en opportunité, un peu comme il a été fait à Nord-Pas de Calais, en Belgique. En effet, ces mines de charbon sont devenues le 38e bien français inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que paysage culturel évolutif et vivant », mentionne la directrice du Service d'urbanisme de la Ville de Thetford Mines, madame Gina Turgeon.

Toute personne qui désire en apprendre davantage sur cette étude peut la consulter sur le site Web de la Ville de Thetford Mines sous l'onglet Le monde des affaires | [Ré] imaginer le paysage des mines d'amiante. Il est également possible de consulter d'autres copies papiers directement aux bureaux du Service d'urbanisme, situés au 2093, rue Notre-Dame Est, ou de la Direction générale, situés à l'hôtel de ville, soit au 144, rue Notre-Dame Ouest.

« L'ensemble de l'assistance a trouvé ces présentations rafraîchissantes. Bien que réalisées dans un contexte académique, elles venaient cerner un besoin certainement réel, mais surtout nous démontrer tout le potentiel de ces résidus miniers à les développer et à les utiliser adéquatement afin de rendre le tout écologique et permettre à la population d'avoir accès à ce nouveau territoire », conclut le maire de Thetford Mines.

 

Vue de haldes minières de Thetford Mines Tous peuvent dès maintenant consulter en ligne, via le site Web de la Ville de Thetford Mines, une recherche de huit étudiants en architecture du paysage de l'Université de Montréal portant sur la conservation et la conversion des haldes minières présentent sur le territoire. 

 - 30 -

Source :
David Gosselin
conseiller en communication | Ville de Thetford Mines
418 335-2981, poste 291 | d.gosselin@ville.thetfordmines.qc.ca 



Archives

Toutes les archives
Haut de page

Plan du site Crédits Commentaires Confidentialité 418 335-2981 infos@ville.thetfordmines.qc.ca
© 2000-2018     Ville de Thetford Mines     Dernière mise à jour : 22 juillet 2018

Ville de Thetford Mines
144, rue Notre-Dame Ouest, C.P. 489
Thetford Mines (Québec)
G6G 5T3

Imprimé le : Jeudi, 30 Avril, 2009
Téléphone : 418 335-2981
Télécopieur : 418 335-7089
Courriel : infos@ville.thetfordmines.qc.ca
Site Web : www.ville.thetfordmines.qc.ca